MCE : Lettre Mensuelle Février 2018
 
[
 
 
Cher(e) Pierre GAUZAN,

Voici notre lettre pour le mois de Mars 2018.
Votre dernière adhésion date du 07-07-2019.
Votre adhésion est en cours .

...
Avoir ou Dette actuelle : -66.06 €
 
Cette lettre inclut dans son corps le message sur les produits frais commandables émis hebdomadairement.
 
Noubliez pas : votre Assemblée Générale aura lieu le Vendredi 16 Mars dans la salle du Château (voir ci-après).

Bien amicalement.

L'équipe de la MCE.
 
 
 
Chers amis adhérents,
 
Aujourd'hui, c'est la Journée Internationale des Femmes mais aussi celle des Droits des Femmes. Dieu sait si elles en ont besoin !
On peut critiquer Internet, ses abus, la prégnance et la toute-puissance des réseaux sociaux, la mondialisation sans limite de la communication avec les dangers de la rumeur et de la fausse information. Il faut en effet être vigilant et ne pas se laisser prendre au jeu de ce monde virtuel.
Cependant, je vois un intérêt à cette nouvelle façon d'être informé : les vicissitudes du monde finissent par éclater au grand jour et ne peuvent plus rester cachées.
Ainsi, la parole des femmes maltraitées, violées est enfin entendue, considérée, crue. La grande vague de ces derniers mois concernant les accusations graves de harcèlement sexuel et de viol est inarrêtable et en fera réfléchir certains parmi les "grands" de ce monde et parmi tous les hommes qui croient en leur impunité.
De plus, la femme joue un rôle souvent discret mais si important dans le monde et en particulier dans la société civile.
Je ne connais pas le pourcentage des femmes bénévoles dans les associations mais je constate autour de moi qu'elles sont beaucoup plus actives et représentées que les hommes. Dans notre association, nous entretenons une liste de bénévoles : parmi les 21 noms, il n'y a que 4 hommes, soit moins de 20% ! Et en plus, le président, votre serviteur, fait partie de la bande des 4 !
Comment expliquer ça ? Je n'ai pas la réponse ou tout simplement parce que ce sont des femmes et c'est bien ...
 
Bien amicalement.
 
Pierre
 
 
 
La MCE offre à tous ses adhérents la possibilité de commander des produits frais d'une semaine sur l'autre.
Nous vous encourageons à l'utiliser, soit directement à la boutique, pendant les heures d'ouverture, ou par courriel : mce.mouans@free.fr . Si vous cliquez sur ce lien, la liste vous est automatiquement donnée dans la message.
Donc passez commande au plus tard avant le Dimanche 11 Mars 18h00, nous confirmerons votre demande par retour de courriel.
Nous vous fournissons la liste des produits frais et bio disponibles chaque semaine.
A ce jour, voici les produits proposés et commandables :

Oeufs et Légumes Frais (Renaud et Agnès PAPONE) :
Les oeufs bio continuent à être livrés le mercredi matin en boutique :
  • Oeufs : 2,60€ la boîte de 6
Ceux que vous commanderez dès maintenant et durant la semaine prochaine seront disponibles en boutique dès le 14/03. Cependant, avec le nouvel arrivage de mercredi prochain, vous pourrez vous approvisionner à la boutique en début de semaine avant épuisement des stocks avec toujours des oeufs extra-frais.
La livraison de légumes frais est retardée (production trop faible en ce moment aggravée par les récents intempéries). Nous attendons le feu vert de nos amis producteurs. Vous recevrez ce message en temps utiles pour redémarrer vos commandes.

Pains bio de Saint-Auban (Frédéric DEVESA) :
  • Pain Paysan (Campagne) 700g 4,75€
  • Pain Lin & Sésame 700g 7,15€
  • Pain Engrain (Petit Epeautre) 700g 8,30€

Les pains commandés dès maintenant et la semaine prochaine seront livrés en boutique le Vendredi 16 Mars après-midi. Suite à la livraison de Fédéric vendredi prochain, il y aura quelques pains non commandés disponibles.

Pommes bio de Chateaudouble (Brunon DEBON) :
  • Pommes 3,15€ / kg (variétés jaunes : Golden, Pink Gold, Chantecler) : il n'en reste plus en boutique. On ne sait pas encore s'il y aura une dernière livraison ... Si oui, on vous avertira.
 
Bien amicalement.

La MCE
 
 
L'Assemblée Générale de votre association préférée aura lieu le :

           Vendredi 16 Mars à 19h00 dans la Salle du Château

L'ordre du jour sera :
 
  • Rapport Moral
  • Rapport Financier
  • Rapport d'activités
  • Rapport d'orientation
  • Election du nouveau CA
 
Pour ce dernier point, que diriez-vous de nous rejoindre pour participer à la vie et au pilotage de la MCE ?
Pour votre éventuelle candidature au CA, merci de l'envoyer en cliquant ici : Candidature CA.
Si vous ne pouvez pas assister à l'AG, vous pouvez donner votre pouvoir à un autre adhérent de votre choix en cliquant ici : Bon pour Pouvoir.
Le contenu de tous les rapports n'est pas encore disponible à ce jour mais vous le recevrez dans les jours à venir.
 
Vous pouvez déjà avoir un avant-goût avec le Rapport Moral :

Vu de l’extérieur, on pourrait dire à propos du fonctionnement de la MCE en 2017 : la routine !
C’est vrai que nous n’avons pas connu de difficultés particulières et que notre association continue de rayonner à l’extérieur mais aussi à l’intérieur. C’est sûrement là que réside le secret de cette routine qui n’est qu’apparente car il est le résultat du dévouement de notre petite équipe de bénévoles. Chacun d’eux, par sa fidélité et son efficacité, détient sa contribution à un bilan cohérent et conforme aux objectifs à peu de choses près.
Il est vrai que nous n’avons pu tout réaliser de ce qui était prévu comme, par exemple, le nombre des visites aux producteurs. Notre priorité première concerne le fonctionnement de la boutique afin que vous, adhérents-clients, trouviez chez nous ce que vous pensez y trouver.
Régularité des dates et heures d’ouverture, rayons achalandés, choix des produits en accord avec nos valeurs, relations humaines allant plus loin que le rapport client-fournisseur, transparence sur les prix, informations sur nos activités, accès et respect des commandes de produits frais, … : c’est tout ça la MCE et c’est sûrement pour cela que vous nous restez fidèles.
On ajoutera nos actions de sensibilisation au commerce équitable surtout auprès des jeunes, non seulement dans les écoles mais aussi par des stages en boutique dans le cadre des collèges ou individuellement.
Bien que nos activités débordent quelquefois la ville de Mouans-Sartoux, la MCE est très ancrée localement : la municipalité a toujours été un support depuis notre création. Il a été financier il y a quelques années, il est devenu un partenariat pour le label Territoires de Commerce Équitable. On notera que ce partenariat s’est concrétisé en 2017 par des achats directs accrus de produits issus du Commerce Équitable : la sensibilisation au Commerce Équitable atteint aussi les collectivités locales. Encore une preuve que notre action n’est pas vaine …


Le CA de la MCE
 
 
Décidément les poules d'Agnès et Renaud PAPONE font le "buzz" dans notre lettre mensuelle !
Souvenez-vous, certains d'entre vous et la MCE ont participé à la campagne de financement pour leur projet appelé : "Poulailler 3.0 pour des Poules de Luxe".
Ils nous en remercient chaleureusement.
Dernièrement, on s'inquiétait de ne pas trouver assez de quantité fournie par rapport à nos commandes : nous avons l'explication dans la lettre qui suit, transmise à tous ceux qui ont participé bien sûr mais à tous nos adhérents pour leur information. C'est Agnès qui parle :
 
Je prends une petite pause pour vous donner quelques nouvelles de la ferme Lavancia, où séjournent nos poules heureuses. Les 350 nouvelles poules arrivent ce mercredi en plein milieu de la période bien intense de l’année agricole! En effet nous devrions nous concentrer sur les semis, les plants, et les préparatifs de la saison maraîchère, mais les poules font tellement partie intégrante de nos cultures que nous leur laissons une place importante dans nos activités.
Les poules pondeuses nous assurent un revenu lisse sur toute l’année, lorsqu’il y a moins de légumes et qu’il est impossible de dégager les revenus nécessaires de la ferme. Elles produisent, en plus des oeufs, une importante source de fumier pour amender nos cultures, et elles servent de composteuses pour tous les restes du maraichage, ce qui leur donne un rôle central à la ferme - le cercle vertueux de la valorisation des déchets et de la création d’engrais.
Souvent nous sommes interrogés sur leur devenir après leur carrière de pondeuses, si nous les vendons en poule au pot, si nous les mangeons.. Nous avons essayé une année de les faire engraisser par une collègue équipée d’un atelier de transformation, mais les poules pondeuses ne sont pas bien grasses, et le travail de les engraisser n’est pas forcement rentabilisé. Pour nous, le plus simple a toujours été de les proposer à la vente à nos voisins, adhérents ou clients qui sont en recherche d’oeufs bio sans avoir trop d’exigences de productivisme. Les poules dites de “réforme” pondent fiablement et encore longtemps, plus elles prennent d’expérience, et plus les oeufs sont gros, ce qui peut faire des heureux! Elles pondent certes moins régulièrement en vieillissant, mais pour un poulailler familial ou amateur, c’est généralement très suffisant et le goût des oeufs est beaucoup plus satisfaisant! Comme nos poules sont élevées en plein air et qu’elles sont visitées souvent par nos enfants, elles sont très affables et pas du tout farouches. Elles deviennent le plus souvent des animaux de compagnie très appréciés jusqu’à leur mort naturelle ou précipitée par le renard ou d’autres prédateurs (ce qui nous assure aussi une clientèle pérenne et qui continue à acheter des oeufs!)
Pour le renouvellement des poules, nous avons quelques contraintes. La première est l’exigence des services vétérinaires de fonctionner en “bande unique” pour réduire les risques sanitaires, ce que nous suivons scrupuleusement. Nous ne mélangeons pas de générations de poules et nous gardons une même bande ensemble du début à la fin. La deuxième est liée à la première, à savoir les bâtiments. Nous avons fonctionné avec un seul poulailler (le nouveau 3.0) pour l’année 2017 et nous constatons que malgré sa plus grande capacité, cela reste tout de même insuffisant pour répondre à la demande toujours grandissante des amapiens et des consommateurs avisés. C’est pourquoi cette année nous avons remis en route notre “ancien” poulailler 2.0 en le rénovant et en l’agrandissant. Nous l’avons sensiblement amélioré autant pour notre ergonomie et notre confort que pour les poules. En fonctionnant avec deux poulaillers et deux bandes uniques nous aurons une offre plus importante et moins de problèmes lors des vides sanitaires annuels.
La troisième contrainte est celle des arrivages de poulettes. Les fournisseurs de poules pondeuses certifiées bio en France sont aussi rares que les poules qui ont des dents. En effet nous n’avons que très peu d’options et nous sommes généralement tributaires de leurs calendriers, puisque nous ne sommes pas des acheteurs très pesants. Nous avons organisé des achats groupés au sein d’Agribio 06, l’association regroupant les agriculteurs bio, pour faire plus de poids dans les commandes. Mais il en demeure que nous ne représentons qu’une partie infime du marché et qu’il nous est difficile d’imposer notre calendrier. Du coup, nous recevons la nouvelle bande de poules lorsqu’ils arrivent à nous caser dans leur calendrier de production, et nous nous adaptons en conséquence. Cela donne un renouvellement plus court cette année puisque les poulettes de l’an dernier n’auront que 18 mois, mais nous serons assurés d’avoir une production régulière tout l’été quand la demande est la plus élevée.
Pour ceux qui ont participé ou suivi la campagne du poulailler 3.0, sachez que l’investissement nous a été très précieux et que nous continuons sur la même lancée, en espérant toujours vous régaler avec les bons oeufs bio de nous poules heureuses.
 
 
Nous avons eu aussi des nouvelles moins rassurantes de leur part. Ca ne concerne pas les poules mais le maraîchage. La neige abondante a fait beaucoup de dégâts sur les serres, effondrées par le poids ... On attend que tout s'arrange pour reprendre le plus vite possible la vente des légumes qu'on a débutée en fin-2017.
 
 
Notre ami Patrick RIBAS, très impliqué dans l'aide à apporter aux migrants, avait déjà initialisé des collectes de vêtements et d'objets de la vie courante que vous avez bien voulu déposer à la boutique de la MCE : merci à vous !
Mais, ce n'est malheureusement pas terminé, Patrick nous transmet ce message :
 
Depuis plus d'un an, les adhérents de la MCE alimentent en vêtements le point de collecte de l'église du Plan de Grasse. Ces vêtements sont destinés aux migrants qui sont bloqués à la frontière italienne à Vintimille.
Aujourd'hui, la situation a un peu évolué: s'il y avait l'année dernière environ 800 migrants, il ne sont plus aujourd'hui qu'entre 150 et 300, suivant les semaines, car des rafles sont régulièrement organisées par la police italienne pour les redescendre dans des "centres d'accueil" dans le Sud du pays. Et le nombre d'arrivées a aussi considérablement diminué du fait de l'action des troupes libyennes équipées par l'Italie et l'Europe, qui les arrêtent à la sortie du Sahara (avec les dérives que nous connaissons toutes et tous).
Aujourd'hui, je viens vous demander de poursuivre vos dons de vêtements . Nous souhaitons continuer à effectuer des livraisons une fois par mois, et nous aurions besoin d'un coup de main pour effectuer ces transports dont le coût aller et retour (de 30€ pour l'essence et l'autoroute) est à la charge des voyageurs.
Si vous disposez d'une grosse voiture, et/ou d'un peu de temps, merci de bien vouloir vous mettre en rapport avec Patrick RIBAS (0640532526) qui vous fournira toutes les informations complémentaires dont vous avez besoin. C'est aussi lui qui accueillera les livreurs à Vintimille, et leur fera découvrir ses bonnes adresses pour le café et les pizzas.
 
 
L'un des objectifs majeurs de la MCE est de faire connaître le Commerce Equitable aux enfants et adolescents. Avec la complicité des écoles, collèges, lycées et de leurs enseignants, la MCE rend visite à des classes pour les sensibiliser.
Le mois dernier nous avons donné la "bonne parole" auprès d'une classe de 5ème à l'Institut Fénelon de Grasse et une classe de 3ème au Collège de la Chênaie.
Présentation, explications, projection de documentaires, dégustation de chocolat : l'attention et la participation sont plutôt bonnes : nous continuerons !
 
 
Nous connaissons Françoise et Diégo ARIAS depuis de nombreuses années. Avant l'abandon de leur activité de boulangerie, c'était eux qui nous fournissaient le pain et ce sont encore eux qui nous fournissent encore leurs tisanes, herbes et épices locales.
Ils ont profité de l'hiver pour créer une association qui leur ressemble bien : VITALBA dont les objectifs sont les suivants :
  • Chercher, expérimenter et faire connaître la résilience au niveau de nos besoins essentiels (santé, alimentation, énergie, habitat).
  • C’est à dire devenir moins dépendant de la société, s’autonomiser pour – en cas de crise ou traumatisme majeur – pouvoir rebondir et se reconstruire.
  • Se régénérer et retrouver une VRAIE santé (non dépendante des médicaments) est primordial pour y arriver.
 
Voici l'adresse de leur site encore en construction : http://www.vitalba-asso.fr/
 
Bonne visite ! Nous leur souhaitons le meilleur succès possible.
 
 
Voir la version en ligne
 
 
Cet email a été envoyé à pierre.gauzan@freesbee.fr.
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur MCE.
 
 
Envoyé par
SendinBlue
 
 
© 2017 MCE